top of page

L'Analyse bioénergétique

L'analyse bioénergétique

Qu'est-ce que l'analyse bioénergétique ?

La bioénergie est une technique thérapeutique qui aide à retourner dans son corps et à en apprécier la vie au plus haut point possible. Cet accent mis sur le corps englobe la sexualité, qui est l’une de ses fonctions fondamentales. Mais elle englobe aussi les fonctions plus fondamentales que sont la respiration, le mouvement, la sensation et l’expression de soi. 

Alexander Lowen dans « Le langage du corps ».

L’analyse bioénergétique est une psychothérapie qui combine un travail verbal et un travail corporel, à partir de la réalité dont chacun fait l’expérience, que les émotions et les sentiments sont des évènements somatiques (phénomènes ressentis dans le corps) et psychiques (liés à des pensées, images, mots). Ainsi le corps et l’esprit qui sont profondément reliés, forment une unité qui est à la base de la personnalité. 

fusainpiet.png

« Bioénergétique » veut dire : lié à l’énergie vitale. Les manifestations somatiques, psychiques et affectives dans la personne sont l’expression d’un mécanisme biologique commun : les mouvements de la vie – de la bioénergie – en nous. 

 

Aujourd’hui, l’analyse bioénergétique est désignée comme une « thérapie psychocorporelle ». C’est une des plus anciennes. Elle a été développée et instituée par Alexander Lowen (1956).

 

Ses racines remontent à la psychanalyse. Cependant, en contraste avec la psychanalyse qui travaille les fantasmes, les pensées et les rêves comme expressions de l’inconscient, l’analyse bioénergétique intègre l’expression non verbale de la personne, ses gestes, ses mimiques, sa voix, sa façon de bouger et de respirer. 
 

reich_edited.jpg

À l’origine, cette approche a été développée par Wilhem Reich, le pionnier de toutes les thérapies psychocorporelles occidentales. Reich avait compris le rôle fondamental des émotions à l’origine des problèmes de personnalité et des souffrances psychiques, ainsi que l’importance cruciale de l’expression des émotions dans le traitement de ces souffrances.

Il découvrait l’existence  d’une "cuirasse musculaire"! Il mettait en lumière que les expériences émotionnelles traumatiques, qui prennent souvent racine dans la petite enfance, entraînent des crispations musculaires chroniques et par là, des blocages affectifs et émotionnels. Il créa les premières techniques corporelles thérapeutiques pour réduire cette cuirasse (respiration et massages).

Alexander Lowen, qui fut son étudiant et patient, approfondit ses découvertes et développa le concept d’enracinement, concept innovant et spécifique à l’analyse bioénergétique.

Ce principe désigne la  manière dont nous sommes en contact avec le sol. Dire de quelqu’un qu’il est enraciné est une autre façon de dire qu’il a bien les pieds sur terre, (…), qu’il sait bien où il est et donc qu’il sait qui il est. (…). Dans un sens plus large, l’enracinement représente le contact entre l’individu et les réalités fondamentales de son existence.

Alexander Lowen dans « Le langage du corps ».

Ainsi Lowen développa le travail thérapeutique debout. Il développa aussi la dimension relationnelle de la psychothérapie. Il créa l’Analyse bioénergétique des origines et la développa via l’Institut international d’analyse bioénergétique (IIBA)

 

Aujourd’hui, depuis les années 2000, elle a évolué et est devenue l’Analyse bioénergétique moderne. Elle intègre les connaissances de l’attachement, des neurosciences et du traumatisme.

Le processus psychothérapeutique en analyse bioénergétique est un processus de longue durée, en relation individuelle ou/et en groupe. On peut cependant pratiquer les exercices de bioénergie de façon autonome. Bouger-respirer et sentir sont la base d’une santé "vibrante".

 

En Belgique, c’est la Société belge d’analyse bioénergétique (SOBAB) qui prolonge et promeut la pensée et les dispositifs et techniques thérapeutiques de ses prédécesseurs.

logo AB.png

Comment se déroule la thérapie bioénergétique ?

 

Le psychothérapeute prend en considération non seulement la souffrance de la personne mais aussi son cadre de vie. Il explore son histoire personnelle, médicale, les modalités particulières prises par son développement, y compris les périodes prénatale, natale et postnatale. Il se fera aussi une idée de ses expériences relationnelles et de leur qualité.

L’expression corporelle, la posture, les tensions musculaires, les blocages dans les différentes parties du corps, le degré de vitalité et la conscience qu’a la personne de son corps, font l’objet d’une attention particulière et commune.

AB (1).png

Ce sera toujours dans la parole échangée, l’approche verbale et une approche corporelle spécifique que le processus thérapeutique, le plus souvent de longue durée, va se développer. L’analyse bioénergétique consiste donc en une démarche psychothérapeutique d’inspiration psychanalytique à médiation corporelle.

 

L’approche corporelle (bioénergétique) tend d’abord à approfondir la respiration de la personne et à améliorer la perception et la conscience qu’elle a de son corps. Un large éventail de mise en tension du corps, d’exercices de relaxation et de mouvements soutiennent ce travail. Le but est d’encourager l’expression émotionnelle spontanée. C’est en effet très souvent au travers de celle-ci que ressurgissent les souvenirs et dès lors les possibilités d’analyse des "mécanismes de protection" de la personne, et d’expériences de nouveaux modes d’être et d’échanges.

 

Pour atteindre ses objectifs, l’analyste bioénergéticien ajoute à l’approche cognitive et émotionnelle de la personne, dans un échange verbal, une attention particulière à son vécu corporel. Cette attention peut prendre quatre types d’orientations pour quatre types d’attitudes ou d’interventions physiques. Il s’agit de l’attention portée à

 

1. la prise de conscience du corps

2. la mobilisation du corps

3. l’expression émotionnelle

4. la qualité du toucher

bottom of page